Le serveur propose, le navigateur dispose.

Il semblerait que de plus en plus de gens l'oublient, mais tout ce qui se passe à l'intérieur de votre ordinateur devrait s'y passer parce que vous l'avez décidé, voulu, explicitement demandé.
Et l'exemple le plus frappant, c'est celui qu'offre les éditeurs de sites web qui partent du principe qu'ils maitrisent, depuis leurs serveurs, ce qu'ils désignent sous le nom d'expérience utilisateur.

Ce qui m'a rappelé cette évidence, c'est un article du Framablog [1] qui relate la fronde qui s'est levée sur internet suite à la nomination de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, comme Personnalité de l’année 2010 par l'hebdomadaire américain Time Magazine.

La réaction proposée est assez classique : une campagne d'affichage basée sur un petit panneau à placer sur les sites qui veulent soutenir la désapprobation. Le message est simple et clair : "Où est le bouton : J'aime pas ?" ("Where's the "dislike" button?") et il est illustré par un visuel dont je connais et salue le traducteur.

Mais je reviens à ce qui fait le sujet de ce billet et le lien avec la colère de la FSF sur le pistage lié au fameux pouce Facebook "Like"; un pistage si dérangeant que des moyens commencent à apparaitre pour s'en débarrasser.

Comme je le dis au début de cet article, ce phénomène est juste la conséquence d'un manque de discernement de votre navigateur, bassement exploitée par tout un tas de sites (Facebook n'est pas le seul a rêver de vous pister partout, c'est juste le plus gros et donc le plus efficace). Un peu comme une espèce de naïveté dont vous n'auriez pas pris soin de le débarrasser avant de le confronter au web.

Passons à l'explication.

Lorsqu'un serveur vous transmet une page pour que votre navigateur vous l'affiche, il ne fait que vous transmettre les adresses de tout un tas de fragments, images, scripts et autres, provenant de ce même serveur ou d'autres sites. Et c'est votre navigateur qui est censé aller récolter docilement tous ces morceaux et les assembler pour construire la page que vous lisez.

Mais de nombreux moyens existent pour doter votre navigateur d'un peu plus de méfiance; à commencer par Greasemonkey, NoScript ou AdBlock Plus[2].

Ces extensions peuvent être configurées pour analyser la proposition du serveur (la page que vous souhaitez afficher) et en retirer certains fragments si ceux ci correspondent à certains critères.

Dans le cas d'Adblock Plus, des listes entières de critères pré-renseignés existent et peuvent être utilisées; elles se mettent même à jour automatiquement pour s'adapter aux nouvelles nuisances et suivre les évolutions du web. Et comme on peut ajouter ses propres critères d'élimination, il est facile d'exploiter les capacités de cette extension pour faire disparaitre les pouces Facebook de la toile, du moins de celle que vous parcourez.

Ceux ci étant affiché par le code suivant :

<iframe src="http://www.facebook.com/plugins/like.php? ...

il suffit d'ajouter à AdBlock Plus le filtre :

||facebook.com/plugins/*

Et ce moyen est valable pour tous les fragments de web qui vous semblent inutiles, ou tous les sites dont vous ne voulez plus entendre parler.

Cerise sur le gâteau, qu'apprécieront tout particulièrement ceux qui naviguent avec une forfait data sur clé 3G, tous ces fragments qui ne sont pas téléchargés, toutes ces publicités, souvent en technologie flash, c'est autant de Kilo-octets d'économisés et une rapidité d'affichage améliorée.

Notes

[1] Cet article est la traduction française d'un article de la FSF.

[2] Je ne parle là que d'extensions pour Firefox, mais certaines existent ou ont des équivalents pour d'autres navigateurs.

Commentaires

1. Le lundi 10 janvier 2011, 01:38 par antistress

merci pour l'astuche :-)

2. Le lundi 10 janvier 2011, 04:55 par Grunt

Avec Facebook, on peut citer aussi "google-analytics.com", que Noscript détecte sur cette page, et que, bien entendu, je bloque ;+)

Et, au passage, bloquer tout "facebook.com" est plus efficace.

3. Le lundi 10 janvier 2011, 14:09 par david96

Excellente l'astuce, merci :)

4. Le lundi 10 janvier 2011, 15:50 par Matt

Egalement sous forme d'extension pour le navigateur google chrome: facebook disconnect

https://chrome.google.com/extension...

5. Le lundi 10 janvier 2011, 15:51 par kosssi

Pour ceux qui ne connaissent pas il existe une extension pour l'ensemble des navigateurs permettant de bloquer tous les mouchards (style google-analytics) inutile : Ghostery http://www.ghostery.com

6. Le lundi 10 janvier 2011, 16:50 par DMZ

merci ! a ajouter a mon énorme filtre !

je propose aussi l'extension Ghostery (voir chez mozilla ), et pour les geeks, greasemonkey + scripts .

7. Le lundi 10 janvier 2011, 18:35 par Christophe Catarina

Je ne connais pas Ghostery, mais voir en bas de la page d'accueil ce texte :
"© 2010 Ghostery, a part of The Better Advertising Project, Inc. All Rights Reserved."
qui pointe sur un site (http://www.betteradvertising.com/ou...) qui défini sa mission comme "Making advertising better... " (Faire une meilleure publicité) et dont la licence de code source est aussi opaque que celle de n'importe quel logiciel propriétaire (https://addons.mozilla.org/fr/firef...) à fait retentir toutes les sonnettes d'alarme de mon détecteur de "trucs louches".
Après, chacun est libre ... Je ne demande qu'à leur faire confiance, les conseils donnés sur ce post (http://news.ghostery.com/) de leur blog sont pertinents; mais montrez moi le code d'abord !

8. Le mardi 11 janvier 2011, 11:26 par Louis

Merci pour la chtusse !!

9. Le mardi 11 janvier 2011, 12:30 par Amnesia

L'origine de ce billet d'humeur c'est le problème de "pistage" ? Les commentaires suggérent de bloquer aussi google analytics mais ça serait dommage car google analytics est justement utiliser sur ce site. En fait c'est plutot l'hopital qui se moque de la charité... "bhou facebook c'est pas bien la FSF le dit, on est tous pisté, mais moi je continue à utiliser google analytics ça me fais de jolie stats même si cela nourri google".

Ou bien j'ai alors mal compris et l'idée est simplement d'avertir qu'il est possible de se libérer du pistage en donnant les outils pour le faire.

Cf http://www.slightlyshadyseo.com/ind...

10. Le jeudi 13 janvier 2011, 12:03 par Pyon

Merci pour l'astuce ! :D
la vie n'est que meilleure sans facebook =)

11. Le jeudi 13 janvier 2011, 18:40 par Christophe

@Amnesia : L'objet du billet, comme son titre l'indique, est de rappeler que votre navigateur ne doit faire que ce que vous l'autorisez à faire, et qu'il existe des outils pour vous aider à l'éduquer.
Vous n'avez aucun compte à rendre à quiconque sur le fait que vous choisissez d'ignorer certains éléments sur les pages.
Pour ce qui est du 'pistage', croire qu'il est possible d'être totalement furtif sur Internet est illusoire; le problème est de savoir quelles traces on laisse et à qui on le fait savoir.
Votre FAI sait aussi sur quels sites vous naviguez (DNS) et il peut tracer et analyser (recherche de mots clés) tous les échanges non cryptés que vous faites (préférez le https, par exemple). Et s'ils ont tous une régie publicitaire que ce profilage alimente, ils ne vous offrent aucun service spécifique en échange de ces données.
Et, juste pour rire, la page que vous indiquez affiche des pubs Google.

@Pyon : Il ne faut pas s'encrouter dans un confort qui, avec le temps, suscite l'ignorance et l'oubli (je suis toujours surpris de voir un site que je fréquente sur l'écran d'une autre personne, avec toutes ses pubs !).
Et ne jamais oublier que pour d'autres, c'est sans Facebook que la vie perdrait tout son sens.

12. Le dimanche 23 janvier 2011, 12:59 par Xe

la page que vous indiquez affiche des pubs Google...

Ah, bon? Où ça?
Adblock+ pour Firefox:
https://addons.mozilla.org/en-US/fi...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://catarina.fr/index.php?trackback/73

Fil des commentaires de ce billet